La tisane à travers l’Histoire

tisane de plantes séchées
Plantes séchées prêtes à l’infusion

Les plantes, utilisées en infusions, en décoctions ou en cataplasme, synonymes de bien être et de bonne santé sont depuis des millénaires utilisées par l’homme pour soigner leur maux et bien avant, par les animaux. L’utilisation des tisanes au cours de l’Histoire s’est diversifiée et enrichie par l’ensemble des cultures qui les ont appréhendé. Aujourd’hui, les tisanes ne servent pas seulement à soigner mais elles tiennent un rôle social et écologique essentiel. Mais dans un premier temps, revenons aux origines de l’utilisation des plantes.

L’utilisation des plantes chez les animaux : La zoopharmacognosie

La zoopharmacognosie est le terme qui désigne l’action pour les animaux sauvages de s’automédicamenter. Ils sont par instinct en mesure d’utiliser les plantes selon leurs vertues et ce dès l’apparition de symptômes.

Des observations ont été menées auprès de plusieurs espèces dont les grands singes qui utilisent entres autres la plante vernonia amygdalina pour ses propriétés antiparasitaire.Plus tard sur les insectes comme les fourmis ou les abeilles qui utilisent des résines de conifère aux vertues antifongiques a titre préventif en les introduisant  dans leur logis.

plantes sèchées diverses pour tisane
D’innombrable plantes et fleurs offrent leurs bienfaits

Les hommes et les plantes : une vieille histoire

Depuis la nuit des temps les hommes ont recours aux plantes pour soigner leurs maux. Leurs vertues médicinales ont été développées par plusieurs civilisations à travers les âges. En Inde, en Egypte, en Chine,au Pérou avec et sans oublier en Inde avec la bien connue médecine ayurvédique.

L’usage des plantes médicinales en Chine 

Vieille de plus de 3000 ans, la pharmacopée constitue l’une des 5 pratiques de la médecine traditionnelle chinoise. Cette pratique traditionnelle constitue un trésor de connaissances accumulées au fil des siècles et sert de support à la pharmacologie. Aujourd’hui les pharmacologues n’ont de cesse de la faire évoluer pour répondre à divers maux.

Les Plantes au Pérou : 

Au Pérou, la phytothérapie est reconnue officiellement. Les plantes ont tenu un rôle primordial chez les Incas que ce soit dans la nourriture ou dans le soulagement des maux. Des chercheurs parcourent depuis des siècles  la cordillère des Andes pour parfaire leur connaissances. Au début du XXème, la Maca une plante racine ancestrale censée apporter force et fertilité fut découverte et importée par les chercheurs occidentaux. Son utilisation est pour l’instant plus alimentaire, ses principes actifs n’ont pas encore été suffisamment étudiés pour un autre usage.

Les plantes chez les Egyptiens :

A l’époque des Pharaons, les habitants de la vallée du Nil avaient recours à des prêtres  pour guérir les maladies. Ceux ci posaient un diagnostic dans un contexte ésotérique et utilisaient les plantes pour accompagner la guérison. Les plantes n’avaient alors qu’une dimension mystique. La mise en évidence de vertues curatives et l’étude des principes actifs des plantes ne se fera que bien longtemps après au travers d’études pharmacologiques objectivées. 

La médecine Ayurvédique en Inde 

L’Ayurveda est une pratique traditionnelle considérée comme la plus ancienne médecine holistique de l’histoire de la l’humanité. Cette approche intuitive se base sur un rapport très étroit entre l’homme et la nature. La pratique de l’Ayurveda s’accompagne de l’usage de plantes dont l’Aloé Vera consommée pour son jus et réputée pour ses propriétés favorisant la digestion, ou encore le clou de girofle pour ses vertues anti inflammatoires et antibacterienne.

L’utilisation des tisanes en Europe

Utilisées dès l’Antiquité chez les Grecs ou les Romains pour soigner leurs maux, les plantes ont plus tard fait partie de la “simple médecine” médiévale en France.

Les vertues des plantes auraient été inspirées par le livre de la sagesse de la bible et leur culture faite par des curés. Les préparations étaient élaborées par des apothicaires. En 1777 par décret de Louis XVI, les apothicaires changent de nom pour devenir pharmaciens.Le métier devient alors une branche de la médecine qui s’appuie sur de solides connaissances et des études.

L’industrie de la chimie participe aussi à l’extinction de l’apothicairerie. 

Les tisanes remplacent  de plus en plus le thé ou le café
Les tisanes remplacent de plus en plus le thé ou le café

La tisane aujourd’hui

Aujourd’hui la forme la plus répandue de consommation de plantes reste la tisane et  même si le fameux “pisse mémé” était il y a plus de 30 ans tombé en désuétude au profit du café, du thé ou autre “soft drinks”, il fait fait le grand retour auprès d’un public soucieux de sa forme et d’une consommation locale et éco responsable.La tisane qui était consommée par le troisième âge est donc aujourd’hui apprécié par toutes les générations.  Au travail ou à la maison, la tisane est devenue vraiment populaire. Elle est aussi synonyme de partage car chacun s’échange ses petites recettes ou découvertes. Dans les open space l’odeur du café ambiante a été remplacé par les effluves de menthe poivrée, thym, mélisse, verveine ou tilleul. Aujourd’hui, nous sommes presque tous soucieux de notre impact environnemental. Il est clair que de consommer des tisanes à un effet positif non seulement sur notre santé mais également sur notre planète. Dans un futur proche, il est vraisemblable que le café ou même le thé soient de moins en moins accessibles du fait qu’ils ne soient pas produits en France. Ils deviendront des denrées rares et cher avec un impact réellement nocif sur notre environnement. La tisane a donc de beaux jours devant elle et est même la solution alternative à bien des maux. 

effluve d'infusion
Les effluves des infusions purifient l’air ambiant

Entre la volonté de faire une détox, le besoin d’être moins stressé, d’apaiser son transit, d’avoir un sommeil plus profond, de remplacer le thé ou le café lorsque l’on est enceinte, les bienfaits des tisanes sont infinis. Évidemment, elles ne remplacent pas et ne doivent surtout pas remplacer la médecine moderne. Des millénaires de recherche médicales ne doivent pas être balayés pas 20 grammes de thym , de queues de cerises ou de verveine quand même ! La tisane vous accompagne avec bienveillance dans une démarche qui vous est propre et qui a juste pour objectif de vous faire du bien. 

Comment choisir sa tisane ?

Il n’est pas chose aisée que de choisir la tisane qu’il nous faut tellement il y a de choix. Si vous êtes à la recherche d’un bienfait ou d’un goût, le plus important reste la qualité de la plante. Si la plante est issue de l’agriculture Biologique, c’est déjà un plus. Il faut également privilégier le Made in France si vous êtes soucieux de l’écologie. Evitez les sachets qui sont souvent les résidus de gros sacs emmitouflés dans de petites poches de plastiques….Pas top non plus pour la planète ça ! Donc privilégiez le vrac en sac en papier.  Attention aux mélanges avec trop de plantes, les associations en infusion ne doivent pas dépasser 4 ou 5 variétés grand maximum. Pour avoir de beaux parfums l’association de trois plantes est parfaite. On peut d’ailleurs parler comme pour une fragrance de note de fond, de note de coeur et de note de tête. 

tisane en vrac
Privilégions nos tisanes en vrac pour encore plus de saveur !

Le Prix des tisanes est relativement abordable d’autant plus que si la plante est de qualité, une petite quantité de plantes peut infuser un grand volume d’eau. Le prix varie également en fonction de la variété de la plante. Il est clair que la fleur de camomille sera plus onéreuse que la branche de romarin. Donc un sachet de 100 grammes de tisane peut varier de moins de dix euros à plus de cinquante euros si il s’agit de plantes rares. 

Pour optimiser ces infusions vous devez faire attention à la température de l’eau, la quantité de plante par rapport à votre volume d’eau et votre temps d’infusion. Le mode d’infusion aussi est important et de nombreuses méthodes existent. Il n’yen a pas vraiment de meilleures que d’autres. Le plus important sera toujours comment vous vous appréciez le plus votre infusion.

Le rajout du sucre est clairement à proscrire mais pas de problème remplacez le par le miel qui vous offrira lui aussi d’innombrables vertues. 

Le miel et la tisane : le duo gagnant
Le miel est un merveilleux complément à votre tisane.

On pense généralement aux tisanes l’hiver au coin du feu mais l’été est également une saison propice car les infusions froides et même glacées peuvent s’avérer extrêmement rafraîchissante avec le citron ou la menthe par exemple. 

Le site www.ma-tisane.fr travaille pour pouvoir vous proposer dans les prochains mois des tisanes de grandes qualité en vente sur le site. Les plantes seront toutes produites en France et à 99% issu de l’agriculture biologique. Le conditionnement sera écologique et nous l’espérons même compostable ! Vous serez bien sûr informé des avancées et du lancement de la boutique au moment venu.